Retour à "Accolade"

Concert hautbois et orgue, le samedi 21 octobre 2007 au temple de Bourges
 

"Concert d'Helga Schauerte et Jean-Christophe Robert"


Dans notre temple, un concert et un culte, tous deux exceptionnels ! *


Psaume 66"Au chef de choeur. Cantique. Psaume.
Lancez une clameur vers Dieu
Habitants de toute la terre !
Psalmodiez à la gloire de son nom
Rendez-lui gloire par la louange ! "

Mais aussi par la musique ...
Samedi 21 octobre 2006, commémorant le 450 e Anniversaire de l'installation de l'Église Réformée à Bourges, le temple ouvrit ses portes à deux artistes talentueux, Helga Schauerte et Jean-Christophe Robert.
Une centaine de personnes, membres de l'église, amis, voisins, assista à ce concert fraternel et convivial. Jean-Christophe Robert fit une introduction pour nous présenter les différents auteurs des oeuvres interprétées en soliste et en duo au cours de cette soirée. Il nous rappela que plusieurs compositeurs furent particulièrement touchés par la Grâce. Ils composèrent de nombreuses pièces musicales dédiées à la seule Gloire de Dieu.
Nous pûmes entendre et apprécier l'adagio de Tomaso Albinoni, une chacone de Johann Bernard Bach, une passacaille de Buxtehude, les Folies d'Espagne de Marain Marais et d'autres morceaux moins connus mais de grand intérêt.
À l'issue du concert, hélas trop court, mais chaudement applaudi de tous, les deux intrumentistes se joignirent à l'assistance pour échanger leurs impressions et nous conseiller sur les différents disques qui nous étaient proposés. Nous pourrons ainsi prolonger le plaisir de les écouter et entendre encore ces notes mélodieuses nous caresser les oreilles.
Souhaitons que le Temple de Bourges ait l'occasion d'ouvrir à nouveau ses portes à d'autres musiciens, pour des moments aussi agréables.
La soirée se termina autour de tables garnies de délicieux gâteaux et rafraîchissements.
Philippe Dubourg
   
Le lendemain matin, au culte, nous avons vu apparaître une échelle tout droit sortie de la chaire, puis un escabeau tout droit sorti de la sacristie. Ampoule défaillante ? Araignée au plafond ? Non, non, c’était Jean-Christophe Robert, notre prédicateur du jour, qui illustrait de façon fort explicite le rêve de Jacob. Souvenez-vous, dans ce rêve, une échelle monte jusqu’au ciel, des anges montent et descendent le long de cette échelle et Dieu tout en haut de l’échelle parle à Jacob. Et l’escabeau ? Il représentait la tour de Babel qui, d’après les archéologues, devait ressembler à une sorte de pyramide avec des parois en forme d’immenses escaliers. Des escaliers qui avaient la prétention de monter jusqu’au ciel. Un projet qui a échoué parce que c’est Dieu, et Dieu seul qui donne le chemin qui va de la terre au ciel. Dieu qui se révèle quand c’est le moment, et qui nous rappelle qu’il n’est pas loin, mais au contraire, qu’il est, comme dit le psalmiste « un secours et un appui, un secours qui se trouve toujours là quand on est dans la détresse ». Tel a été le message de la prédication en ce dimanche catéchétique. Encore un grand merci à Jean-Christophe Robert qui nous a, à nouveau, enchantés avec son hautbois durant le culte.

Elisabeth Renaud
    * Article paru dans Le Lien n°199 de décembre 2006.